Avertir le modérateur

16/05/2013

Indemnités kilomètriques : les nouveautés de 2013

km.jpg

Plusieurs nouveautés pour le barème kilomètrique en cette année 2013 :

  • D'abord, les tranches au-dessus de 7 cheveaux sont purement et simplement supprimées. Le but étant d'encourager l'utilisation des véhicules moins polluants.
  • Ensuite il n'y plus obligation d'être propriétaire du véhicule pour utiliser le barème, par contre pour ceux qui recourent à la location, ils ne pourront pas déduire les dépenses de location de leur revenu imposable puisqu'elles sont déjà comptabilisées dans le calcul des indemnités kilomètres.

Toujours pas de réévalution des montants permettant d'intégrer le coût de la vie (l'inflation) depuis 2011, le barème n'a pas fait l'objet d'indexation...  Les indemnités kilomètriques sont rappelons-le des frais réels professionnels et donc à ce titre déductibles du revenu imposable, à condition d'avoir bien opté pour la déduction des frais réels.

Sont pris en compte pour le calcul de ce barème

  •     l'usure naturelle du véhicule ;
  •     le carburant ;
  •     l'entretien du véhicules (comprend les petites réparations)
  •     le contrat d'assurance.


En savoir plus (notamment fichier pdf des barèmes) : http://www.service-public.fr/actualites/00465.html

| Commentaires (2) | 17:05 | Infos utiles | Lien permanent | | | |  Imprimer

06/05/2013

TRANSPark le système de gestion de parking intelligent pour les chauffeurs routiers

transpark.jpg

A Turin, A l'occasion de l'assemblée générale de l'UICR (Union Internationale des Chauffeurs Routier) , l'IRU (International Road Transport Union) a présenté son application TRANSPARK , un outil en ligne destiné aux professionnels du transport routier qui leur permet gratuitement de localiser plus de 400 zones de parking dans plus de 40 pays, sur la base de critères comme les niveaux de confort, la sécurité, et les services disponibles. L'objet d'une telle application est notamment de réduire considérablement et de prévenir les délits, vols et agressions à l'encontre des chauffeurs et de leur matériel, tout en fournissant de meilleurs conditions de repos.

A l'issue de la présentation, l'UICR s'est jointe à l'appel de l'IRU en direction des Etats pour fournir des zones de parking plus sûres et de meilleure qualité aux professionnels du transport ; et à rendre automatiquement disponible leur emplacement aux opérateurs de tranports et aux chauffeurs via le système TRANSPark.

Accéder à l'application TRANSPark : http://www.iru.org/transpark-app

| Commentaires (0) | Tags : transpark, iru, uicr | 11:59 | Transports routiers | Lien permanent | | | |  Imprimer

17/04/2013

Portrait d'Arnaud Giraudon / Sensibiliser à la délégation d'assurance

logoAA.jpg

Une des dernières fiches de personnalités inscrites sur le site de l'argus de l'assurance est celle d'Arnaud Giraudon, l'occasion étant toujours bonne de pouvoir décrire les acteurs de l'assurance, je vais en retracer les grands traits dans ce billet ; pour finir sur quelques infos bonnes à rappeler sur la notion de délégation d'assurance.

Un parcours marqué par le crédit mutuel

Arnaud Giraudon (centralien) est à l'origine de la création de Symphonis, devenu ensuite Fortuneo ( « j'aime ma banque ») devenu depuis filiale du Crédit Mutuel Arkea (Symphonis ressemble donc à une startup visiblement « initiée en interne » alors qu'Arnaud Giraudon assure le contrôle de gestion du groupe ). Après un passage à la tête du directoire de Suravenir ( toujours Crédit mutuel), Arnaud Giraudon  avec deux autres acolytes déjà présent sur le projet Symphonis lancent AcommeAssure courtier en ligne brestois, par ailleurs filiale de Ouest-France et de Spir. AcommeAssure s'est depuis peu lancé dans l'assurance santé, en plus de ses activités dans l'assurance auto, immobiler & crédit.

Délégation d'assurance

AA2.jpg

AcommeAssure s'était distingué en 2011 par la création du premier comparateur d'assurance emprunteur sur Facebook, ; Arnaud Giraudon comptait à l'époque sur Facebook et les médias sociaux pour sensibiliser le grand public à la notion de délégation d'assurance. La page facebook du comparateur n'existe plus aujourd'hui : AcommeAssure n'entretient d'ailleurs pas une grande présence sur les médias sociaux qui ne font manifestement pas partie de ses priorités en termes de marketing et de communication.

Sensibiliser le public aux possibilités de la loi Lagarde

Pourtant, il reste visibilement du travail à faire pour sensibiliser le public à ces questions.  En témoigne notamment un article de janvier 2013 publié dans le monde, où il est rappelé qu'à ce jour 85% des emprunteurs continuent de choisir l'assureur que leur propose leur banque, alors qu'ils pourraient faire jouer la concurrence, comme le permet la loi Lagarde depuis 2010.

Une technique surtout intéressante avant 40 ans

Arnaud Giraudon rappelle dans cet article que passé 40 ans cette technique de la délégation d'assurance est cependant moins intéressante pour les emprunteurs. La raison en est toute simple :  les contrats proposés par les banques sont collectifs, tout le monde a donc le même tarif. Par contre les contrats dont la souscription se fait en délégation sont eux individuels, le risque pris en compte dépend donc du profil, et peut - toujours selon M. Giraudon - être réduit de moitié pour des profils types jeunes/non fumeur...

Autres conseils présentés dans cet article :

En plus de lire attentivement le contrat d'assurance, Il faut de préférence opter pour les contrats assurant contre le décès, l'invalidité totale et partielle, et l'incapacité de travail. Certains contrats d'assurance n'assurent la couverture que si l'assuré se retrouve dans des situations tellement restrictives (incapacitié d'exercer une profession quelle qu'elle soit) qu'il vaut mieux en toute logique les éviter.  Il est recommandé par ailleurs de choisir les assurances présentant des garanties  forfaitaires (qui prennent en charge l'ensemble de la mensualité du crédit à la place du client) aux garanties indemnitaires même si le coût des premières est plus élevé.

 

07/03/2013

Des hausses des tarifs d'assurance auto difficiles à justifier

figaro.jpg

Un marronnier des plus classiques

On trouvait ce matin dans l'édition en ligne du Figaro, un article sur les hausses d'assurance auto,
quoi de plus normal pour un média journalistique que de servir d'écrin à des marronniers, me direz-vous ? (rappelons qu'un marronnier en langage journalistique, c'est un sujet qui revient chaque année sur le devant de la scène comme les JT de France 2 et TF1 aiment à nous servir). Si la matière est somme toute étonnante cette année, c'est que la sinistralité (doux nom pour évoquer dans ce cas précis, les accidents de voiture) est quant à elle en baisse d'une dizaine de pourcents.

Diverses justifications

Ces hauses sont fort inégalement réparties puisqu'on a des progressions à 0,9% pour la Maaf par exemple, à côté d'un bond de 4% pour Swiss Life. Pour se justifier de ces hausses illogiques, les assureurs invoquent des coûts de réparation en hausse, et parlent une fois de plus (autre marronnier) des surcoûts induits par l'électronique embarquée. Autres raisons plus sérieuses celles-ci, les hausses des coûts d'indemnisation au titre du préjudice coroporel : En cause des accidents plus graves malgré leur nombre en baisse, et la réforme récente des mécanismes de financement de revalorisation des rentes jusqu'ici à la charge du FGAO désormais à celle des assureurs.

Mais comme le note peut-être justement le Figaro, les hausses pourraient bien servir à compenser les baisses de revenus sur l'assurance vie... Avec à l'horizon et de manière persistante, des perspectives de taux d'intérêt ultrafaible pour une durée indéterminée, relance oblige...

| Commentaires (0) | 17:51 | Actu internationale de l'assurance | Lien permanent | | | |  Imprimer

11/02/2013

Un rapport d'AIG sur la perception du cyber-risque chez les décideurs et les courtiers d'assurance

image.jpg

American International Group, Inc. (AIG)  vient de rendre public une vaste enquête sur la perception du cyber-risque chez les dirigeants et responsables d'entreprises et les courtiers. 
Plus de 85% des 258 personnes interrogées ont  se sont déclarés préoccupés des cyber-risque que pourrait rencontrer leur entreprise, à comparer avec les 80% pour le risque dommage, et les 76% pour les risques liés aux  d'investissement.

Une partie de cette enquête incluait par ailleurs un volet consacré à la perception des courtiers. Sans trop de surprise non plus, ces derniers témoignent d'une forte demande d'information sur les menaces liées à la cyber criminalité, ils sont 80% à déclarer trouver difficile de se maintenir en phase avec « l'état de l'art » et des connaissances en la matière. Le but de cette enquête était de permettre à AIG de communiquer sur ses outils de gestion du cyber-risque : en particulier, la première application mobile jamais créée dédiée au cyber-risque couplée à la solution CyberEdge que vient de lancer le groupe.

Autres enseignements de cette étude à ne pas forcément négliger :
69% des dirigeants et courtiers estiment que le risque E-reputation pouvant résulter d'une cyber-attaque est plus important pour une entreprise que le risque financier (une affirmation probablement à mettre en regard avec la composition de l'échantillon). Ils sont par ailleurs 82% à penser que les hackers sont la première menace en matière de cyber risque.  Même si 71% pensent que l'erreur humaine est une composante significative de ce type de risque...

Source : Business Wire

| Commentaires (0) | 17:18 | Actu internationale de l'assurance | Lien permanent | | | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu