Avertir le modérateur

25/08/2011

Un dossier sur les ventes judiciaires de voitures

automobile-club.jpg

L'association automobiliste club publie dans son cahier de l'adhérent (disponible en téléchargement gratuit, voir le lien plus bas) de l'union des automobiles club, un dossier fort instructif sur les ventes aux enchères de véhicules d'occasion  une activité en pleine croissance qui représenterait  3% du marché du marché de l'occasion, mais qui n'est pas exempte de risque pour le consommateur. On y apprend notamment que contrairement aux « ventes volontaires », les ventes judiciaires n'autorisent pas de recours dans le cas ou le véhicule s'avère défectueux..

Une association utile en cas de litiges

L'automobile club est une association datant de 1896, et qui moyennant une adhésion se charge notamment d'assister le consommateur dans ses litiges avec l'administration, les professionnels du secteur auto,  ou avec son assurance. D'après leur rapport d'activité en 2010, les juristes de l'association auraient fourni plus de 1000 consultations juridiques, et s'être occupés de prés de 500 litiges, obtenant pour 90% des cas un règlement à l'amiable.

Sources :

(note : je n'ai aucun partenariat avec l'Automobile club)

http://www.automobileclubprovence.com/docpub/cahier-adher...

Sur le règlement des litiges, consulté ce documents :
http://www.automobileclubprovence.com/docpub/assemblee-ge...

17/08/2011

Assurances et réseaux sociaux

 reseaux-sociaux-propagande.jpg

Les réseaux sociaux intéressent de plus en plus les assureurs. S'ils ont traîné quelque peu les pieds avant de s'impliquer vraiment dans ces derniers et surtout à les concevoir comme un des incontournables de tout bon mix-marketing/communication de ce nom, les choses seraient en passe de changer, tout doucement mais sûrement.

Ça c'est pour le positif, mais les assureurs vont aussi devoir s'habituer à un autre aspect un peu moins agréable des réseaux sociaux, à savoir quand les gentils consommateurs s'emparent soudain des outils WEB2.0. pour faire entendre leur voix, voire pire encore, leur ire assurantielle... Bref, ce qu'ils sont susceptibles de reprocher à leur assureurs...

Facebook et les assurances : une belle histoire d'amour?

Pour ce post avant coureur d'une série de billets somme toute plutôt ludiques sur la visibilité des assureurs sur Facebook, je m'appuierai sur un petit article datant du mois de juillet - autant dire de la préhistoire - qui analyse donc d'un point de vue Marketing le RézoSoc des RézoSoc : J'ai dit FB.

D'après nos marketeurs, FB afficherait la plus forte progression de « BrandZ™ Top 100 » (leur classement maison  des marques les plus puissantes au monde s'il vous plaît – après tout est-on jamais mieux servi que par soi même ?:-)). Grande surprise s'il en est, le réseau du très très cher Marc Zuckerberg pèserait 700 millions d'utilisateurs pour 10% du temps passé online, d'après le très hype SocialBakers

socialbaker.jpg

qui n'approfondit guère la question de la méthodologie de l'élaboration de ses statistiques à mon sens (après tout à quoi bon) : on a juste l'information suivante « Source : Data manually collected on Socialbakers.com », suit une date... Oui pourquoi pas après tout.

Lire la suite

12/08/2011

Facebook et les assurances : Une histoire de stratégies?

stats.jpg

 
Plus curieusement, la France aurait l’un des plus forts taux de pénétration au monde (oups), avec 30 millions de visiteurs uniques d'après "Les marques à la loupe" ; dont un tiers seraient fans d’au moins une page de marque. Mazeltov ! En examinant les chiffres de Juillet on constate effectivement que la France est effectivement assez bien placée, même s'il elle se trouve encore bien loin du Royaume Uni (mais s'en plaindra-t-on)...

Puisque nous parlons des pages commerciales ; à l'aune de ces chiffres, toute la question est bien sûr de déterminer le degré de "fanitude" dirons-nous de nos chers facebookiens, en éliminant notamment dans un premier temps les profils bidons plus ou moins "mal-intentionnés"(fakes ou trolls) aux multiples et variés profils, très amateurs de pages commerciales (pour les troller bien sûr :-)), et peut-être en élaborant une typologie du fan (De la sociologie aussi tu feras !). Nos amis marketeurs se posent alors la question suivante : « Face à  cette audience impressionnante, et la possibilité de retrouver un moyen d’interaction avec les consommateurs, les marques se doivent d’être présentes sur ce nouveau média. Mais comment ? Que peuvent en attendre les marketeurs ? » Et oui... Voilà la grande question ! Et donc pour ce qui est de notre thématique, on s'interrogera sur ce que peuvent en attendre leurs clients, en l'occurence les assurances, voire, plus particulièrement encore les assurances auto...


http://www.lesmarquesalaloupe.com/etude/facebook-comment-...

 

Dans les prochain article, je ferai le tour des pages facebook des mutuelles et assurances, en décryptant sommairement leur stratégie, puis je tenterai d'émettre quelques pistes de réflexion sur les opportunités que peuvent présenter les réseaux sociaux pour les assurances, et surtout sur les stratégies à adopter en la matière...

| Commentaires (0) | 23:10 | Assurances et réseaux sociaux | Lien permanent | | | |  Imprimer

05/08/2011

Primes d'assurance auto : Analyses du comparateur d'assurance Assurland

capture-ecran-homepage-comparateur-assurance-assurland.jpg

D'après les estimations du comparateur d'assurances Assurland, il n'y aurait pas eu d'augmentation du niveau des primes pour les mois de juin et juillet. Le mois de juillet confirmerait ainsi la tendance déjà observée en juin.

Une augmentation limitée

Ces estimations calculées d'après l'indice maison d'Assurland (IPAP = indice des prix de l'assurance des particuliers )mettent en évidence que non seulement les primes d'assurance auto n'ont pas bougé sur juillet, mais de surcroit sur douze mois glissants l'augmentation se limiterait à 3,9% (4,7% sur juin sur la base du même calcul).

 

Mais les choses peuvent évoluer


Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'augmentation au cours des mois à venir (on pense bien sûr aux prochaines échéances...), celles-ci dépendront fort logiquement (et surtout officiellement - sic) de l’évolution de la sinistralité sur le reste de l’année, nous sommes désormais habitués à ce discours.
Mais l'évolution du ratio combiné des assureurs, et le poids des charges de marketing et d'administration (les charges "structurelles") dans ce dernier aura son importance, cela dans un climat de plus en plus concurrentiel pour la branche auto...   Une concurrence bien sûr accentuée par le rôle croissant d'internet qui crée un fort appel d'air... gentiment relayé par les comparateurs d'assurance... Et l'arrivée croissante de la concurrence européenne sur le marché de l'assurance auto...

On gardera présent à l'esprit que le nombre d'accidents a baissé sur le premier semestre, idem pour le nombre de blessés. Paradoxalement les indemnisations corporelles, elles auraient augmenté, de même que les coûts des réparations, encore faudrait-il bien sûr analyser la ventilation de ces derniers...

Un comparateur dans la tourmente?

Formulation certes peut-être exagérée pour décrire affres qui accompagnent la décision de la SGAM COVEA de se séparer de ses actions dans le comparateur d'assurance, explications dans l'article suivant : http://assurance-auto-consommateurs.com/2011/08/03/covea-...

01/08/2011

Les grandes tendances pour les assurances à la mi 2011

tableau de bord assurances.jpg

La fédération Française des sociétés d’assurance vient de publier ce jour (1er Août) son tableau de bord du mois de juin, sorte de baromètre qui permet d’analyser les tendances pour les Entreprises d’assurance (à distinguer donc des mutuelles et des institutions de prévoyance).

La dégringolade se poursuit pour l'assurance vie

Sans surprise la tendance déjà amorcée en début d’année pour les assurances vie se confirme à la baisse, avec un recul sur le semestre à -11% quand même, les placements en unités de comptes pourtant les plus risqués (par rapport à ceux en euros), sont curieusement les moins affectés…

Pas si mal pour les assurances dommages...

Pour ce qui est des assurances de biens et de responsabilité, l’embellie est au rendez-vous, contrairement aux prévisions catastrophistes (qui ont au moins permis de faire digérer les hausses des cotisations dirons-nous un brin cyniquement). La branche assurances de biens et responsabilité offrant sur le premier semestre une croissance de 4% (contre 2,2% pour l’année précédente).

+4% pour l'assurance auto

Avec +4% pour l'assurance auto, et un joli +6,5% pour l’assurance multirisque habitation
Pour les assurances de personnes, la croissance n’est que de 1% sur le premier trimestre, avec même une baisse de 1% pour les assurances santé, mais la baisse selon la FFSA serait le fait d’une répercussion de l’effet de la taxation supplémentaire pour le fonds CMU. A noter un +3% sur l’incapacité – prévoyance – dépendance, serait-ce un effet de la plus grande sensibilisation des français, du fait du « grand débat sur la dépendance »…

Consulter le tableau de bord :

http://www.ffsa.fr/sites/upload/docs/application/pdf/2011...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu