Avertir le modérateur

14/11/2011

L'exposition des compagnies d'assurance à la crise

image montrant des drapeaux figurant le logo de la compagnie d'assurance allianz, ainsi celui de l'Union européenne

Une exposition et des stratégies variables

On a beaucoup parlé ces temps derniers crise oblige, de l’exposition des compagnies d’assurance et des mutuelles à la dette grecque et de la manière dont les assureurs avaient et allaient impacter cette exposition.  D’ores et déjà on sait que les acteurs se comptent en deux camps en termes de réaction et de gestion : ceux qui ont anticipé l’augmentation de la dépréciation et qui ont donc provisionné au-delà des 21% préconisés en milieu d’année, réduisant au maximum leurs engagement (c’est le cas de assureurs allemands),  et ceux qui se sont – comme Groupama notamment cantonnés au minimum.
Allianz fait partie du premier camp, mais continue néanmoins de subir les conséquences indirectes de la « crise Grecque »,  Ce n’est pas celle-ci qui a plombé ces comptes du troisième trimestre, mais les douloureux soubresauts des marchés financiers qui ont maintenu à la baisse les revenus d'investissement de l’assureur.

Des investisseurs qui continuent d'acheter le titre

Mais rien de dramatique pour l’assureur qui dispose d’amortisseurs convaincants : même avec un resultat net au troisième trimestre en baisse de 370 millions par rapport aux prévisions (conséquence des 931 millions d’euros provisions pour le risque évoqué plus haut).   Le titre continue de s’acheter sans pâtir plus que cela de la crise : C’est que les investisseurs privilégieraient davantage le bénéfice d'exploitation, qui avec une baisse de 7,3%  proposait quand même un joli  1,91 milliard d'euros de solde positif, pour rassurer encore un peu plus l’assureur a déclaré viser un bénéfice d'exploitation qui devrait se situer dans une fourchette de 7,5/ 8,5 milliards d'euros pour 2011.

Le nouveau chien de garde des assurances allemande

Sachant que les assureurs allemands sont très surveillés outre-rhin par la BAFIN, qui leur a demandé de lui communiquer début novembre au plus tard les montants de leurs investissements dans les banques, il est vrai que ceux-ci sont tous sauf négligeables : jusqu’à 55 % de leurs actifs d’après la German insurance association (GDV) soit 1250 milliards d’euros… (source : http://www.guardian.co.uk/business/feedarticle/9911023) à cela s’ajouteraient des participations dans les banques  dans le secteur bancaire (Allianz détiendrait ainsi 5% de CommerzBank et 2% de l’Italien Unicredit).

| Commentaires (0) | 15:32 | Actu internationale de l'assurance | Lien permanent | | | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu