Avertir le modérateur

05/12/2011

Key facts 2011 : Les chiffres des assureurs européens


Les Keyfacts de l’assurances ont été publié le 21 septembre derniers, par le CEA (l’instance représentative des sociétés d’assurance au niveau européen).  Une publication qui mérite un article et un coup d’œil dans la mesure où elle fait notamment prendre conscience des enjeux gigantesques à l’œuvre dans l’industrie de l’assurance, et permet d’élargir un éclairage habituellement davantage « Franco-centré ».

répartition des primes d'assurance

Le poids de l'Europe

Comme on le voit sur le document présenté ci-dessus, la répartition mondiale des primes
D’assurance s’organise principalement autour de trois grands groupes d’acteurs :

- L’Europe avec 37% du total, sachant que sous cet ensemble sont regroupées Europe occidentale, Europe centrale et Europe de l’est). L’Ukraine et la Russie représentant à elles seules 1% du montant total des primes. L’Amérique du nord représente quant à elle 30%, et l’Asie qui dispose pourtant encore d'un gros potentiel 27%.  Les continents Africains et Océaniens ne représentant à eux deux que  3% du total.  Là encore avec beaucoup de potentiel, à plus ou moins long termes selon les regions...

Les chiffres des différentes branches d'assurance :

- La branche assurance vie, a distribué 560 milliards d'euros aux assurés (capital, annuité, pensions,  décès)

- Les branches non vie (assurances santé, assurances voiture, etc) ont versé 290 milliards d'euros en indemnisation se répartissant comme suit :
> 100 milliards pour l'assurance auto
> 80 milliards pour l'assurance santé
> 55 milliards pour l'assurance habitation

- 25% seulement des citoyens européens seraient couverts par des assurances complémentaires santé privées.

- Les assureurs privés (en comptabilisant aussi les mutuelles ont compté pour 11% du montant total des dépenses de santé en 2008.

ventilation des investissements des assureurs

 

La moitié du PIB Européen...

Enfin les assureurs européens  ont investis €7 300 milliards d'euros, (dont la ventilation est représentée dans le documents ci-dessus) dans l'économie globale, ce qui représente 54% du PIB total de l'Europe, sachant pour fixer les idées que le PIB mondial lui était 57 937 milliards de dollars en 2009... Comme on le voit, le poste obligations dettes souveraines / autres obligations à taux fixe représentait 41% des encourts en 2009...


Les assureurs européens emploieraient en emplois directs 950 000 personnes, ainsi qu'un million de personnes en emplois indirect (outsourcing, courtiers, agents, etc).

 Source : http://www.cea.eu/uploads/Modules/Publications%5Ckey-fact...

14/11/2011

L'exposition des compagnies d'assurance à la crise

image montrant des drapeaux figurant le logo de la compagnie d'assurance allianz, ainsi celui de l'Union européenne

Une exposition et des stratégies variables

On a beaucoup parlé ces temps derniers crise oblige, de l’exposition des compagnies d’assurance et des mutuelles à la dette grecque et de la manière dont les assureurs avaient et allaient impacter cette exposition.  D’ores et déjà on sait que les acteurs se comptent en deux camps en termes de réaction et de gestion : ceux qui ont anticipé l’augmentation de la dépréciation et qui ont donc provisionné au-delà des 21% préconisés en milieu d’année, réduisant au maximum leurs engagement (c’est le cas de assureurs allemands),  et ceux qui se sont – comme Groupama notamment cantonnés au minimum.
Allianz fait partie du premier camp, mais continue néanmoins de subir les conséquences indirectes de la « crise Grecque »,  Ce n’est pas celle-ci qui a plombé ces comptes du troisième trimestre, mais les douloureux soubresauts des marchés financiers qui ont maintenu à la baisse les revenus d'investissement de l’assureur.

Des investisseurs qui continuent d'acheter le titre

Mais rien de dramatique pour l’assureur qui dispose d’amortisseurs convaincants : même avec un resultat net au troisième trimestre en baisse de 370 millions par rapport aux prévisions (conséquence des 931 millions d’euros provisions pour le risque évoqué plus haut).   Le titre continue de s’acheter sans pâtir plus que cela de la crise : C’est que les investisseurs privilégieraient davantage le bénéfice d'exploitation, qui avec une baisse de 7,3%  proposait quand même un joli  1,91 milliard d'euros de solde positif, pour rassurer encore un peu plus l’assureur a déclaré viser un bénéfice d'exploitation qui devrait se situer dans une fourchette de 7,5/ 8,5 milliards d'euros pour 2011.

Le nouveau chien de garde des assurances allemande

Sachant que les assureurs allemands sont très surveillés outre-rhin par la BAFIN, qui leur a demandé de lui communiquer début novembre au plus tard les montants de leurs investissements dans les banques, il est vrai que ceux-ci sont tous sauf négligeables : jusqu’à 55 % de leurs actifs d’après la German insurance association (GDV) soit 1250 milliards d’euros… (source : http://www.guardian.co.uk/business/feedarticle/9911023) à cela s’ajouteraient des participations dans les banques  dans le secteur bancaire (Allianz détiendrait ainsi 5% de CommerzBank et 2% de l’Italien Unicredit).

| Commentaires (0) | 15:32 | Actu internationale de l'assurance | Lien permanent | | | |  Imprimer

29/09/2011

Mouvements de fonds dans le secteur des assurances au Quebec

intact.jpg

Dans la série ventes d'actifs pour redresser la barre, Axa vient d'annoncer la finalisation des cessions de ses actifs Canadiens à la société Intact. L'opération lui aura permis de dégager une belle plus value, 900 millions d'euros, pour une vente de 1,9 milliard. Peut-être le jeu en valait-il la chandelle...

Repositionnement stratégique pour Impact

Axa était en effet considéré comme numéro 6 de l'assurance pour les assurances auto, les assurances habitations et les assurances d'entreprises. Pour l'acquéreur, Intact (doublé de sa division BélairDirect au Québec) cette acquisition est stratégique et lui permet de consolider ses positions sur son marché intérieur.  C'est au Québec que l'affaire prend toute son ampleur, puisque Intact va pouvoir ajouter à ses 17% de parts de marché les 12% d'Axa, ce qui nous donne un tiers du marché et une belle position de leader devant l'assureur Desjardins qui s'est fait rafflé la mise...
Pour Intact ce sont 2 milliards de revenus de primes d'assurances supplémentaires, avec une croissance de 45%, soit peut-être donc 6,5 milliards de dollars/an...

(source : http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/services-financiers/201105/31/01-4404661-intact-achete-axa-canada-et-supplante-desjardins.php Si vous ne connaissez rien au marché de l'assurance au Canada, cet article est un excellent point d'entrée sur la question)

desjardin,intact,assurances au québec,canada,belairdirect

La suite logique...

Pour financer l'opération, Intact Financial Corp viens d'annoncer il y a quelques jours, son intention de céder l'activité assurance vie d'Axa à SSQ Life Insurance pour la somme de 300 millinons de dollars américains.

http://business.financialpost.com/2011/09/26/intact-to-se...

Pour Axa en temps de tourmente la plus value exceptionnelle générée par la vente sera comptabilisée en résultat net (source les échos)

18/09/2011

Catastrophe naturelles : Jusqu'où les assureurs peuvent-ils assurer?

assurances catastrophes naturelles.jpg


Un site anglais de veille sur l'assurance, qui s'adresse essentiellement aux professionnels de l'assurance a récemment mis en ligne un sondage suivant invitant les professionnels du secteur (courtiers, professionnels de l'assurance) à se prononcer sur une question ma foi assez délicate, et que vraisemblablement nous n'avons pas fini de nous poser : Dans quelle mesure les Etats doivent-ils constituer le fonds de dernier recours en cas de catastrophes naturelles?

Qui va payer?

On sait en effet désormais que le réchauffement climatique est de toute évidence à l'origine d'un nombre croissant de catastrophes naturelles se faisant jour un peu partout dans le monde, la catastrophe de Fukushima en étant une des dernières illustrations. Comme rien de concret n'a été décidé au niveau mondial pour stopper tant soit peu les émissions de gaz à effets de serre, du fait notamment de l'acharnement des américains et des Chinois à freiner le Protocole de Kyoto ; les choses ne sont probablement pas près de s'arranger. On peut donc s'attendre à une cohorte régulière de catastrophes naturelles dont bon an mal an il faudra bien assumer les frais, pour ceux qui le pourront.

Toute la question est bien sûr de savoir qui va mettre la main à la poche, les assureurs ou les Etats et donc en dernier ressort le contribuable? La question ne se posant bien évidemment pas du tout dans les mêmes termes selon que l'Etat en question est un pays développé ou non, bref la richesse d'un pays conditionne les réponses possibles. Nous en avons eu un avant goût avec Haïti, où la solidarité internationale était malheureusement le seul "bailleur de fonds" possible (en l'occurence on ne s'est pas bousculé au portillon). On a vu aussi dans un pays comme les Etats-Unis, comment la solidarité nationale peinait à se mettre en place pour des sinistres d'une telle ampleur.

Des opportunités pour les assureurs?

à l'origine de ce sondage, une déclaration de l'assureur Swiss Re qui estime qu'il y a des opportunités croissantes pour les différents gouvernements d'augmenter la part du risque assurable par les assureur, de manière à ne retenir que la part du risque réellement inassurable.

sondage.jpg


Le sondage invite donc à choisir entre les deux propositions suivantes :

1) La proposition de Swiss Re est une bonne chose, les Etats ne devraient être sollicités qu'en dernier ressort
2) Au contraire, la proposition est une mauvaise chose : Il y a trop de catastrophes naturelles pour que les assureurs puissent fournir une couverture.

Comme vous le voyez, le lectorat d'Insurance Insight, majoritairement constitué de professionnels de l'assurance a choisi la deuxième solution, mais on imagine bien que la proposition de Swiss Re, n'est pas a priori dictée par un louable esprit de philantropie. Swiss Re entrevoit en fait de nouvelles opportunités mais en sollicitant davantage les partenariat public-privé : Plus de risques, veut dire plus d'opportunités pour les assureurs, mais pas à n'importe quel prix, ce qui parait logique. Dès lors qu'il y a du "Public" , le contribuable sera donc nécessairement sollicité.

source :

http://www.insuranceinsight.eu/insurance-insight/news/210...

| Commentaires (0) | 17:53 | Actu internationale de l'assurance | Lien permanent | | | |  Imprimer

08/09/2011

Le labour day au Canada et aux USA : Sous surveillance de la police et des assurances

 

police montée canada.jpg

Je vous présente aujourd'hui Canadianunderwritter.ca, un site Canadien consacré comme son nom l'indique aux assurances où il vous sera toujours possible de glaner de l'information utile sur les marchés Canadiens et américain, dans un style généralement concis et efficace. Des articles donc généralement beaucoup plus techniques que ce qui suit, mais surtout des chiffres, faciles à retenir.

Le long week-end du labour day

Vous ne le savez pas mais il vient d'y avoir un long week-end au Canada, qui sonne traditionnellement le moment de la rentrée outre-atlantique : Il s'agit du dernier long week-end de la saison que les Canadiens et les américains appellent le « Labour Day » et qui correspond peu ou prou à notre fête du travail. Un long week-end que suivent avec une attention toute particulière les assureurs, les instituts de statistiques, et les autorités en charge de la prévention routière, tout simplement car cela correspond généralement à un pic en termes de sinistralité. Inutile de préciser que les forces de police sont en alerte maximale durant ce long week-end.

labour day.jpg

En tout les Sheriffs et les RPMC (police montée canadienne) de la province d'Alberta ont procédé à 3743 verbalisations durant le Labour Day. 2834 pour excès de vitesse, et 459 défaut d'assurances auto ou de permis, sachant que le clou de ces interpellation aura été un conducteur interpellé alors qu'il tenait son téléphone dans une main et une glace dans l'autre.


Source : http://www.canadianunderwriter.ca/news/alberta-police-long-weekend-crackdown-results-in-3-743-charges-including-hundreds-of-violations-for/1000571632/

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu