Avertir le modérateur

18/06/2011

Profiling et bonus comportementaux : Les nouveaux arguments des assurances auto

HYBRID3.jpg


La Tribune a consacré un article aux assurances auto qui valorisent via des bonus ou des réductions de primes, les transports "Développement durable" ou "écologique" selon votre manière de voir les choses. "Argument prétexte" pour toucher de nouveaux publics? Ciblage commercial? ou plus simplement "profilage", dans une logique comparable à celle des réductions de primes d'assurances déjà allouées aux conducteurs de véhicules "verts" (hybride ou électrique).


Alibi écolo ou réalité du risque?

Les deux offres présentées dans l'article de la Tribune émanent de deux célèbres filiales de la SGAM Covéa, à savoir la Maaf et la GMF.
pour la MAAF, il s'agit d'un bonus "Eco transport" de 5% dont peuvent bénéficier les particuliers détenteurs d'un abonnement annuel aux transports en commun (10% pour la GMF), ou à un des services d'abonnement aux vélos en libre service type Velib qui se répandent de manière croissante dans les grandes et moyennes villes de France.  Bref passé l'éventuel alibi écologique, rien de franchement nouveau sous le soleil : On peut en effet supposer qu'un possesseur de pass navigo est à priori quelqu'un qui se rend à son travail en transport en commun : Quand on sait que la majorité des accidents ont lieu dans le cadre des trajet domicile/lieu de travail et qu'il coûtent cher aux assureurs on comprend tout de suite la logique. Il serait d'ailleurs intéressant de savoir si ce bonus s'étend aux assurances scooter ou moto.  Pour les abonnés Velib, on pourra supposer que le titulaire de l'abonnement est un Hyperurbain, qui utilise le vélo pour se rendre sur son lieu de travail, même si la corrélation est peut-être moins forte que pour l'abonné aux transports en commun.

 

Du profiling à gogo

On pourra y voir davantage l'effet du "Profiling" : Les velibistes sont par exemple des sociostyles tirant peut -être plus sur le "Bobo" ou le "citadin branché", là encore un profil plutôt rassurant pour les assureurs.  D'après la Tribune, la prochaine étape dans ces offres niches ou "bonus comportementaux" pourrait être l'auto partagée, type Autolib : Dans ce cas encore, on valorise officiellement un comportement eco-friendly ( "les comportements citoyens" d'après Covea), et au bout du compte un profil urbain, peu consommateur en matière d'automobile, un client à faible kilométrage et à faible risque dirons-nous...

| Commentaires (0) | Tags : sgam, éco transport, covea, maaf, autolib, gmf | 18:19 | Assurances auto | Lien permanent | | | |  Imprimer

04/06/2011

La réponse motivée pour les demandes d'indemnisation

BCF.jpg

La réponse motivée dans les procédures d'indemnisation

Sur le site du Bureau Central Français (qui gère le système carte verte), on trouve le texte de la Circulaire n° 2/2011 ; quel est l'objet de cette circulaire? Tout simplement de prendre acte de la demande du Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO), de diffuser une circulaire élaborée par ses soins et qui concerne la définition de la « réponse motivée » à à une demande d’indemnisation d’une victime (article 23 de la Directive 2009/103/CE du 16 septembre 2009). Cette définition est le résultat des travaux du Comité de Coordination réunissant les différents Organismes d’indemnisation et Fonds de garantie des Etats membres de l'UE.

Les recommandations concernant la définition de la réponse motivée ont été adoptées en novembre 2010, à l'occasion de l’assemblée générale des fonds de garantie et des organismes d’indemnisation à Athènes.

Il s'agit donc de la norme actuelle et elle est désormais applicable à tous les organismes d’indemnisation.
Les trois points abordés dans la circulaire de la FGAO étant les suivants :
1. Comment reconnaître être en présence d’une réponse motivée ?
2. Comment faire pour fournir une réponse motivée ?
3. Comment saisir l’organisme d’indemnisation ? 

La réponse motivée doit émaner de l’assureur ou de l’avocat, et elle s'adresse à la victime. Si le fond d’indemnisation contacte l'assureur, son représentant ou l'avocat, en leur demandant s'ils ont répondu  de façon motivée à et qu'il ne l'ont pas fait, ces derniers doivent non seulement répondre à la personne lésée, mais aussi prendre contact avec la victime son représentant, ou ou son avocat, sous peine - à l'expiration d'un délai de deux mois, de perdre la main, et que l’organisme d’indemnisation gére lui même le dosser, et exerce ensuite son recours contre l'assureur ou l'avocat.

http://www.bcf.asso.fr/content/circulaire-n%C2%B022011-de...

La news de l'assurance :

Un article qui met en relation le rôle du médiateur des assurances et des mutuelles et celui de l'Ombudsman Belge : http://lexique-assurance-voiture.com/2011/05/30/lombudsma...

| Commentaires (0) | Tags : fgao, bcf, bureau central français | 18:50 | Assurances auto | Lien permanent | | | |  Imprimer

03/05/2011

Résultats de 2010 : Une bonne surprise pour la mutuelle d'assurance Macif

macif.jpgBonne surprise pour la Macif, la mutuelle d'assurance a finalement vu ses prévisions en matière de résultat singulièrement revues à la hausse : 212,8 millions d'euros pour l'année 2010, à comparer aux maigres 13,5 millions de 2009. Le tout avec un chiffre d'affaires consolidé de 6,1 milliards d'euros,  et une belle progression de 6,8%.

Une bonne surprise comptable

La bonne suprise viendrait d'une reprise de provision (un classique en comptabilité) . La réserve de capitalisation de la mutuelle n'a été taxé qu'à 10%, contre les 34% provisionnés à l'origine. Mais mis à part cette « surprise provisionnelle », le résultat pour 2010 était de toute façon le double qu'en 2009.

La sinistralité climatique de 2010, souvent évoquée par les assureurs pour justifier les hausses des primes et cotisations, n'aura donc pas fait tant souffrir que ça au final la mutuelle : Puisque son ratio combiné à baissé de plus de 3 points en un an : (103,6% contre 106,7% en 2009) ce qui est un excellent résultat. Enfin last but not least, le montant des fonds propres de la mutuelle  ( 1 810 milliard d'euros en 2010) dépasseraient de plus de 200% les nouvelles éxigences en matière de solvabilité.

Rectification du tir du côté du courtage avec le redressement de la Macifilia


http://www.cbanque.com/actu/23567/macif-une-bonne-surpris...

Toujours d'après  Cbanque.com, la Macif en plus de la réorganisation générale du groupe, envisagerait d'autre part un repositionnement de sa filiale Macifilia en difficulté sur les marchés de l'assurance automobile et poids lourd. > objectif, réduire l'exposition de macifilia sur ces domaines. C'est Jean-Marc Raby, qui a pris momentanément la main pour le redressement de la filiale, un premiere analyse du bilan était prévue pour avril, avec de toute évidence des décisions opérationnelles pour juin 2011.


macifilia.jpg


à lire aussi :

http://www.argusdelassurance.com/a-la-une/l-avenir-de-mac...

Macifilia mettrait ainsi fin à son activité d'assurance deux roues avec le courtier Assor..
http://www.information-assurances-auto-moto.com/2011/03/m...

14/03/2011

Litige assurance auto : Contre-expertise ou recours en médiation - Suite

expert assurance auto.jpg

(lire le début de l'article)
Autres recours :
Est aussi relevé par le médiateur une progression des  contestations des responsabilités en cas d'accident ; l'enjeu le plus courant selon le médiateurs de ces contestation étant l'application d'un malus au contrat d'assurance automobile. (rien que cette question vaut un article circonstancié à elle seule > pour un aperçu lire la discussion de forum suivante a propos du classique "chocs contre un corps fixe" > http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/section15/s...



Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009 le nombre de recours en médiation ( FFSA et GEMA – Donc hors mutuelles livre 2 de la Mutualité Française)  s'est élevé à 5 067 : ce qui représente une hausse de 17 % par rapport à 2008, Et c'est l'assurance auto qui se taille la part du lion dans ces recours (preuve qu'il doit bien y avoir un problème quand même du côté des assureurs) : à elle seule elle représenterait 38,8 % des dossiers FFSA et 43 % pour le GEMA !

Les deux suivants étant l'habitation... Et l'assurance en protection juridique ! (qui représente pour les 2 acteurs confondus près de 10 % des litiges quand même...) ; Preuve qu'il y a un problème quand même : en 2009, plus de 41 % des avis rendus par le médiateur FFSA ont été
favorables ou partiellement favorables au réclamant. (Pour rappel, les délais prévus pour la médiation sont de 3 mois à la FFSA et au GEMA) conformément à la Charte de la médiation, je consacrerai un article sur la question dans les semaines à venir).

Contre expertise qui paye quoi?
Les frais de contre-expertise sont à la charge de l'assuré sauf s'il a souscrit une garantie incluant la prise en charge de ces honoraires auprès de son assureur. Ou s'il est adhérent à une association prenant tout ou partie de ces frais à sa charge (voir les liens cités en fin d'article que je complèterai là aussi à l'occasion) ; et le jeu peut tout à fait en valoir la chandelle contrairement à une idée reçue (voir notamment l'exemple de l'asso que choisir en bas de page).  

Pour savoir si vous avez une protection juridique intégrée dans votre contrat renseignez vous auprès de votre assureur ou de votre mutuelle.
> Lire l'article suivant pour avoir un avant-goût de ce en quoi consiste la protection juridique :
http://www.ffsa.fr/ffsa/jcms/c_46410/lassurance-de-protection-juridique

Il y a un certain nombre de choses à savoir à propos de ces garanties (et comme toujours des pièges à éviter), quelques points sont abordés dans le billet suivant ; je tenterai de compléter à l'occasion :
http://www.guypuyo-expertises.com/Libre-choix-expert-auto... (réseau problemauto)


Liens et références



Ligue des Droits des Assurés  
http://ldda.net/
- L'association que choisir peut aussi vous aider, lire le billet suivant pour vous en convaincre :
http://www.quechoisir.org/argent-assurance/assurance/assu...
-L'association automobile club peut aussi vous aider > un exemple de la section PACA :
http://www.automobileclubprovence.com/automobile-club-pro...

Source de l'article :
http://www.anea.fr/IMG/pdf/Cheval_Mec54_web.pdf

 

| Commentaires (0) | Tags : expertise automobile, ffsa, gema | 16:35 | Assurances auto | Lien permanent | | | |  Imprimer

03/02/2011

Assurances auto : Et si la concurrence entre assureurs était à l'origine des hausses de tarifs...

 

 

augmentations-primes-assurances.jpg

D'après les chiffres de la FFSA, le marché de l'assurance auto aurait entamé un bon début de redressement pour l'année 2010, avec une hausse de 2% du volume des cotisations, à 18,2 milliards d'euros, contre - 0,2 % en 2009. C'est le segment des véhicules professionnels qui enregistre la plus mauvaise performance avec une baisse de 3 %, qui poursuit donc le mouvement déjà amorcé en 2009(-1,7%). La suppression des avantages fiscaux liés au segment N1 est peut-être un des facteurs de cette piètre performance. (sur cette question lire notre billet > http://actu-assurance-auto.20minutes-blogs.fr/archive/201...).

Une branche auto en perte de vitesse?

Pourtant les assureurs sont moroses, la branche auto devient de plus en plus concurrentielle, et à l'image de ce qui se passe sur le marché anglais, des regroupements d'acteurs, voire des disparitions sont probablement à attendre. Côté sinistralité, quoi qu'en disent les assureurs les choses ne vont pas si mal, et ne suffisent probablement pas à justifier les hausses massives effectuées en début d'année ou qui sont annoncées pour avril : L'augmentation du coût des sinistres automobiles n'est en effet que de 1 % (contre + 6,6 % en 2009), et les arguments invoqués comme « les difficiles conditions météorologiques qui ont pesé sur la charge des garanties dommages et bris de glace», ainsi « la poursuite de la hausse du coût moyen des sinistres corporels en assurance auto » peinent à convaincre... Certains acteurs s'en sortent d'ailleurs bien mieux que d'autres...

Et si la raison se trouvait ailleurs...

En 2009, d'après le CEA (comité européen des assurances), la baisse était due principalement à une diminution du nombre de véhicules vendus, et... à une très forte compétition dans la branche... Les assureurs auto, ont en effet des politiques très agressives. On le remarque particulièrement sur internet, qui concentre une bonne part des efforts entrepris pour récupérer de nouveaux clients. Et c'est effectivement ce qui s'est passé pour les gros acteurs qui tirent leur épingle du jeu : Comme le parc n'évolue guère, la seule manière d'augmenter son activité est de récupérer les assurés des concurrents... Quitte donc à peser sur les coûts, et à menacer la rentabilité de la branche (pour ensuite augmenter les primes...).

Sur le web, on n'a jamais autant communiqué sur la nécessité de comparer les tarifs : Grosso modo, ce sont les poids lourds (Assureurs comparateur d'assurances – parfois ce sont les mêmes...) qui ont tout intérêt à encourager à la mobilité des assurés... On se demande, si ce ne sont pas les assurés au final, (qui pour le coup bien manipulés, font le jeu du regroupement des acteurs...) qui seront les grands perdants à ce jeu des chaises musicales..

http://www.cea.eu/index.php?mact=DocumentsLibrary,cntnt01...

http://www.ffsa.fr/sites/jcms/p1_387766/assurance-les-res...

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu