Avertir le modérateur

12/05/2011

Importantes disparités hommes-femmes dans le secteur des assurances

 

diversite-homme-femmes-assurances.jpg

Le problème de la mixité, et des inégalités d'emploi entre hommes et femmes se retrouve aussi dans le secteur des assurances. C'est pourquoi La Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuellesd'assurances (GEMA) organisent désormais avec l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance (OEMA), le Forum Mixité-Diversité dans l'assurance, en 2011 c'est la seconde fois qu'avait lieu ce raout dont l'objectif est notamment de mesurer le chemin parcouru.

Un bilan en demi teinte?

Présentée comme un succès, cette 2ème édition du Forum ne masque cependant pas les importantes disparités encore à l'oeuvre dans le secteur. Un des intervenants Claude Fiot a cette phrase somme toute étonnante : « L'apport des femmes influe nécessairement sur la performance de l'entreprise, en quelque domaine que ce soit. Il convient donc, pour le bien de nos sociétés, de poursuivre la dynamique que nous avons impulsée et tendre vers une égalité professionnelle entre les femmes et les hommes». Ce qui pour vertueuse que soit la proposition paraît un étrange syllogisme

 

Pour Bernard Spitz, le président de la FFSA : « L'accord de 2008 a entraîné un réel mouvement de fond, dans les pratiques des entreprises et dans les mentalités. […] Il faut poursuivre sur cette voie ». Pour information, l'accord mentionné par Bernard Spitz est un accord de branche a été signé le 19 décembre 2008 par la FFSA,  le GEMA, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC, dans lequel les sociétés d’assurances prennent divers engagement sur l'emploi des jeunes, des femmes, des séniors et des handicapés).


Disparités importantes au plan des effectifs

Or à la lecture du rapport, passé ce légitime et cathartique moment d'auto-congratulation, on constate que manifestement, il reste du travail à accomplir... Beaucoup de travail même. Ainsi en examinant le visuel en tête d'article, vous pourrez constater que les femmes sont sur-représentées dans les postes de bases, puis voient leur présence se réduire comme peau de chagrin à mesure qu'on s'élève dans la hiérarchie des postes. Nous sommes dans la fourchette des 10-20 ans d'ancienneté, mais mais quand on observe les embauches récentes (- de cinq ans) les disparités sont encore plus flagrantes..

http://www.ffsa.fr/sites/jcms/p1_418506/mixite-diversite-...

Pour consulter le rapport, c'est ici :

http://www.ffsa.fr/sites/upload/docs/application/pdf/2011...

14/03/2011

Litige assurance auto : Contre-expertise ou recours en médiation - Suite

expert assurance auto.jpg

(lire le début de l'article)
Autres recours :
Est aussi relevé par le médiateur une progression des  contestations des responsabilités en cas d'accident ; l'enjeu le plus courant selon le médiateurs de ces contestation étant l'application d'un malus au contrat d'assurance automobile. (rien que cette question vaut un article circonstancié à elle seule > pour un aperçu lire la discussion de forum suivante a propos du classique "chocs contre un corps fixe" > http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/section15/s...



Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009 le nombre de recours en médiation ( FFSA et GEMA – Donc hors mutuelles livre 2 de la Mutualité Française)  s'est élevé à 5 067 : ce qui représente une hausse de 17 % par rapport à 2008, Et c'est l'assurance auto qui se taille la part du lion dans ces recours (preuve qu'il doit bien y avoir un problème quand même du côté des assureurs) : à elle seule elle représenterait 38,8 % des dossiers FFSA et 43 % pour le GEMA !

Les deux suivants étant l'habitation... Et l'assurance en protection juridique ! (qui représente pour les 2 acteurs confondus près de 10 % des litiges quand même...) ; Preuve qu'il y a un problème quand même : en 2009, plus de 41 % des avis rendus par le médiateur FFSA ont été
favorables ou partiellement favorables au réclamant. (Pour rappel, les délais prévus pour la médiation sont de 3 mois à la FFSA et au GEMA) conformément à la Charte de la médiation, je consacrerai un article sur la question dans les semaines à venir).

Contre expertise qui paye quoi?
Les frais de contre-expertise sont à la charge de l'assuré sauf s'il a souscrit une garantie incluant la prise en charge de ces honoraires auprès de son assureur. Ou s'il est adhérent à une association prenant tout ou partie de ces frais à sa charge (voir les liens cités en fin d'article que je complèterai là aussi à l'occasion) ; et le jeu peut tout à fait en valoir la chandelle contrairement à une idée reçue (voir notamment l'exemple de l'asso que choisir en bas de page).  

Pour savoir si vous avez une protection juridique intégrée dans votre contrat renseignez vous auprès de votre assureur ou de votre mutuelle.
> Lire l'article suivant pour avoir un avant-goût de ce en quoi consiste la protection juridique :
http://www.ffsa.fr/ffsa/jcms/c_46410/lassurance-de-protection-juridique

Il y a un certain nombre de choses à savoir à propos de ces garanties (et comme toujours des pièges à éviter), quelques points sont abordés dans le billet suivant ; je tenterai de compléter à l'occasion :
http://www.guypuyo-expertises.com/Libre-choix-expert-auto... (réseau problemauto)


Liens et références



Ligue des Droits des Assurés  
http://ldda.net/
- L'association que choisir peut aussi vous aider, lire le billet suivant pour vous en convaincre :
http://www.quechoisir.org/argent-assurance/assurance/assu...
-L'association automobile club peut aussi vous aider > un exemple de la section PACA :
http://www.automobileclubprovence.com/automobile-club-pro...

Source de l'article :
http://www.anea.fr/IMG/pdf/Cheval_Mec54_web.pdf

 

| Commentaires (0) | Tags : expertise automobile, ffsa, gema | 16:35 | Assurances auto | Lien permanent | | | |  Imprimer

24/09/2010

Le GEMA annonce une possible augmentation des primes d'assurance auto

 

gema-entreprises-mutuelles-assurances.jpg

Alors même que le secteur se redresse avec une croissance de 2% pour le premier trimestre 2010, les assureurs mutualistes membres du Gema, ont prévu (autant dire annoncé - sic) une augmentation des tarifs d’assurance automobile qui devrait être comprise entre 1 et 3%. Ce relèvement est en bonne partie dû à la hausse du coût des sinistres matériels, qui devrait atteindre 3,5% en 2010, pourtant l'année cours est plutôt calme par rapport à la calamiteuse année 2009...

Les assureurs mutualistes représentent une bonne part du marché de l’assurance automobile, d'où une certaine nervosité probablement du côté des consommateurs, même si  « officiellement » aucune décision n'est prise... Un ballon d'essai lancé pour voir ce qui se passe ensuite?  Mystère... Pourtant les encaissements de primes montrent à l'évidence que mutuelles du Gema restent dans la course par rapport aux assureurs privés... La décision du gouvernement de taxer les réserves de capitalisation et plus généralement la « concrétisation » de solvabilité II ne sont peut-être pas étrangères à ces annonces.

Lire à ce  sujet l'article suivant :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-march...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu