Avertir le modérateur

18/11/2011

Les mutuelles et sociétés d'assurances vont pouvoir acheter et commercialiser de la dette souveraine titrisée

Convertir en actions des créances douteuses, une grande idée ?

On le garde généralement peu présent à l’esprit, mais la grande crise des subprimes, était liées à la titrisation d’actifs douteux : les fameux crédits hypothécaires qui représentaient l’endettement inconsidéré de millions d’américains dans des projets immobilier, crédits obtenus avec la bénédiction des pouvoirs publics et la complaisance facheuse de certains courtiers (brokers).
Ces créances douteuses, on les a convertis en actions grâce à un mécanisme encore récent à l’époque et qui depuis à connu un vif succès. A force de repasser de mains en mains et d’entrer dans la composition des portefeuilles les plus divers, on a fini par plus ou moins perdre la trace de ces actifs toxique, jusqu’au moment ou il a fallu assainir la situation… La suite vous la connaissez.

Pourquoi ne pas faire pareil avec la dette des Etats?


Et bien on va faire pareil avec la dette souveraine des Etats : 

 

" le présent décret modifie la liste des actifs que les organismes d’assurance peuvent détenir pour représenter leurs engagements vis-à-vis des assurés, en y ajoutant une nouvelle catégorie de placements. Cette dernière est constituée de titres issus de la titrisation de créances, répondant à des critères stricts : outre la grande qualité de leurs sous-jacents (créances sur l’Etat ou des établissements publics), ces titres sont notamment soumis à une obligation de valorisation publique régulière, effectuée par un tiers indépendant. L’ajout de cette nouvelle catégorie de placements permettra notamment aux organismes d’assurance de refinancer des partenariats public-privé, qui constituent des investissements naturels pour ces investisseurs de long terme. Afin de respecter une diversification minimale des actifs, ces titres pourront représenter jusqu’à 5 % des engagements des assureurs."

Grande qualité des sous-jacents

Mais miraculeusement ces créances de l’Etat dont on a vu ce qu’elle pouvaient valoir dans certains cas, et bien les assureurs vont pouvoir en assortir leur portefeuilles… Et commercialiser ensuite ces produits aux consommateurs… Heureusement que l'ensemble est assorti d'une limite de 5% en termes d'engagements. On se souviendra d'autre part que les compagnies d'assurance et les mutuelles, si elles ont dans l'ensemble bien résisté à la crise grecque avaient quand même accusé le coup (notamment Groupama qui était quand même exposé à hauteur de 3 milliards).

Via  http://calamiite.wordpress.com/2011/11/10/876/

Le décret : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JOR...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu